Chargement en cours
Ma sélection

Lot 3 - POIGNARD DE GLADIATE UR OU PARA ZONIUM

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

POIGNARD DE GLADIATE UR OU PARA ZONIUM à TÊTE D'AIGLE
Empire romain, Ier siècle après J. C.
Matériau Bronze à patine verte
H. 29 cm, L. 7 cm, P. 7,5 cm
Ce rarissime poignard en bronze au pommeau agrémenté d'une tête d'aigle est caractéristique des armes détenues par les gladiateurs.

Ils l'utilisaient au cours des combats de char pour trancher les lanières de cuir de leurs adversaires qui pouvaient entraver leur course.
A ce titre, la présence d'un bige situé à l'arrière de la tête d'aigle atteste de l'utilisation de cette arme au cours de poursuites équestres.

On retrouve également ce type de poignard comme un symbole honorifique destiné aux puissants de l'Empire romain.
Ce type d'objet fut utilisé par les Romains en tant qu'emblème de pouvoir, réservé aux gradés, à l'Empereur et aux dieux.
Son origine se retrouve dans la Grèce hellénistique, tout comme sa désignation de parazonium, avant qu'elle ne prenne le nom de poignard. Objet de prestige, cette arme courte était portée sur le côté gauche et s'accompagnait le plus souvent d'un fourreau.

La tête de rapace et plus précisément d'aigle, fut la plus utilisée, symbole par excellence de l'Empire romain.

Le Musée National de Naples (fig. 1) conserve ce type de parazonium en bronze où l'on peut observer la même courbure de bec, un plumage bien dessiné ainsi que les yeux de l'oiseau parfaitement marqués par deux pupilles au regard intense.
Cet exemplaire napolitain, comme dans l'oeuvre que nous présentons, s'agrémente à l'arrière de la tête du volatile d'un décor fait d'un masque de vieillard.

Le peu d'exemples conservés de ce genre de poignard a même fait douter de son existence car, s'il se retrouve fréquemment dans des bas-reliefs (fig. 2), il est beaucoup plus exceptionnel de manière concrète compte tenu de son usage restreint, réservé à l'élite des gladiateurs et combattants de l'époque. Rare par sa destination et son état de conservation, ce poignard (ou épée courte) constitue un grand exemple de l'art du bronze de l'Empire romain, tant par sa qualité de fonte que par le symbole qu'il représente.

Demander plus d'information

Thème : Collections (éventails, parfums....) Ajouter ce thème à mes alertes