Chargement en cours
Ma sélection

Lot 30 - PORTRAIT D'EMPEREUR DE PROFIL

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

PORTRAIT D'EMPEREUR DE PROFIL, PORTRAIT DE VALERIO BELLI (?)
Italie, vers 1530 - 1540
Matériau Marbre rosé
H. 16 cm, L. 13,5 cm
Ce bas-relief en marbre sculpté représente un empereur romain de profil ou peut-être
Valerio Belli (vers 1468-1546), artiste originaire de Vicence.

L'Empereur est présenté de profil comme le veut la grande tradition antique. Ses traits, parfaitement dessinés, sont marqués par un nez aquilin, des yeux en amande et des lèvres pincées esquissant une moue.

Le traitement de la chevelure et de la barbe ont été réalisés avec un ciseau nerveux permettant de détacher de superbes boucles qui s'entremêlent avec harmonie.

On peut rapprocher cette oeuvre de celle conservée au Victoria and Albert Museum réalisée par Valerio Belli, un des plus grands artistes de la Renaissance italienne.

Il connut notamment un immense succès en tant que graveur de pierres dures et de gemmes, principalement avec le cristal de roche.
Son art fut admiré à la Cour des Papes à Rome où il réalisa un véritable chef d'oeuvre, le coffret du Pape Clément VII constitué de 24 plaques de cristal de roche gravées des scènes de la Vie du Christ.

Le bas-relief de Londres a été également réalisé en marbre dont la couleur légèrement rosée est identique.

Il montre, non pas un Empereur, mais un personnage d'âge mûr au regard de sa longue barbe pointue. Cependant, les traits des visages semblent identiques au niveau de la forme du front, du nez, des narines, des yeux et de la bouche.

On retrouve également ce même dessin au niveau des oreilles soulignées par un grand lobe et un pavillon profond.
Quant au traitement de la chevelure, on observe la même virtuosité à recréer les boucles sinueuses et une finesse similaire pour montrer la naissance de celles de la barbe.
Si la critique s'accorde à voir dans cette oeuvre de Londres un portrait de l'artiste, elle hésite à le considérer comme un autoportrait de la main même de Belli.
En effet, plusieurs effigies attestées du sculpteur nous sont parvenues et sont tout à fait semblables à notre portrait mais avec une barbe plus longue.

On retrouve cette même physionomie dans un portrait de Raphaël conservée dans une collection privée de New York , témoignage de l'importance de Belli à son époque ; mais aussi dans un dessin du Musée de Rotterdam , des gravures ou médailles.

Cependant, les avis divergent et l'on préfère prudemment voir dans ce portrait la main d'un artiste d'Italie du Nord resté anonyme mais de grand talent du second quart du XVIe siècle.

Notre portrait pourrait être également comparé au travail attribué à Vincenzo Grandi (vers 1493- 1577) actif à Trente en 1531.

La critique lui attribue les deux portraits de Platon et Aristote conservés au Palazzo Arcivescovile de Trente (fig. 5).

L'emploi du marbre, de la technique du bas-relief et l'aspect général des hommes représentés, notamment la barbe et la chevelure, sont à rapprocher de notre oeuvre.
Si la question de l'auteur de ce profil n'est pas tranchée, il n'en demeure pas moins que les ressemblances de cet empereur avec les traits de Belli sont frappantes, mis à part cette barbe légèrement plus courte.

Références bibliographiques Collectif, Valerio Belli Vicentino, éd. Neri Pozza Vicenza, 2000

Demander plus d'information

Thème : Sculptures Ajouter ce thème à mes alertes